Vous avez dit «entreprise d’entraînement»?


Je suis entrée au service de Gestion Travail Chaudière-Appalaches avec le mandat clair de faire connaître l’organisme et le concept de l’entreprise d’entraînement auprès du grand public et des organisations.

La conjoncture force les organismes en employabilité à communiquer davantage et à chercher des moyens de rejoindre une clientèle de plus en plus éloignée du marché du travail. Le fait est que le «plein emploi» et la «pénurie de main-d’œuvre», que les médias présentent comme un casse-tête pour les employeurs et un frein à la croissance des entreprises, menacent jusqu’à l’existence même des organismes spécialisés en employabilité.

Pensez-y! Quand votre raison d’être est d’aider les personnes sans-emploi à trouver un travail et que tout le monde travaille déjà, vous avez un problème.

Tout le monde travaille déjà? Vraiment? Ça, on pourrait en reparler! Mais à l’occasion d’un autre article, ce n’est pas le sujet que je souhaite aborder ici.

Alors, comment toucher des personnes qui ignorent qu’on existe et qui ne cherchent pas à le savoir? Comment informer ceux et celles qui ont le plus besoin de nos services? Qui est en contact avec ces personnes et peut leur transmettre cette information?

Les réseaux sociaux sont un outil pratique pour interpeler les gens, mais ils sont loin d’être suffisants. J’ai donc pris mon bâton de pèlerin et je suis partie à la rencontre des organismes et des personnes qui me semblaient les plus à même de m’aider dans cette tâche. Naïvement, je croyais que mes interlocuteurs, souvent impliqués dans le service communautaire, l’entraide et le bien-être social connaissaient notre existence et notre mission…

Surprise! Le concept d’entreprise d’entraînement est très mal connu, non seulement du grand public, mais aussi des intervenants sur le terrain qui gagneraient à ajouter cette option dans leur éventail de solutions. Je constatais l’ampleur du travail d’information et d’éducation à faire, travail de longue haleine et à renouveler sans cesse.

Pourtant, à chaque fois que j’explique ce qu’est une entreprise d’entraînement et ce que nous faisons concrètement, tout le monde trouve que c’est formidable. On m’a même dit que nos services étaient essentiels. Mais on n’en parle pas. L’information ne circule pas. Peut-être parce que l’idée qu’on peut se faire de ce service est trop floue. Or, on ne parle bien que de ce que l’on connaît bien.


Il faut reconnaître que comprendre ce que peut apporter un stage en entreprise d’entraînement à une personne qui a besoin de renouer avec un environnement professionnel, de vivre une expérience de travail récente, d’actualiser ses connaissances et ses compétences pour pouvoir répondre aux exigences du marché du travail, de reprendre confiance en ses capacités pour trouver un emploi dans son domaine… Comprendre ce que c’est quand on ne l’a pas vécu, c’est moins facile que ça en a l’air. Les témoignages des participants restent la meilleure façon de faire savoir ce qu’on peut retirer d’une telle expérience. Plusieurs billets sur ce blog partagent leurs commentaires et ils s’expriment aussi régulièrement sur la page Facebook de Gestion Travail.

Si vous êtes de ceux qui croient qu’on peut apprendre à tout âge et que la meilleure façon de progresser, c’est encore de se mettre en action et d’expérimenter, alors vous pouvez croire en la mission des entreprises d’entraînement et peut-être, pourquoi pas, contribuer à «répandre la bonne nouvelle»!

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

L’entreprise d’entraînement : un «vivier» de talents!

Plein emploi, oui, mais…